On ne m’écoute pas!

Dans le cours de mes mandats en tant que coach, les femmes m’indiquent souvent que leurs idées ne sont pas reconnues ou retenus. Il arrive même que d’autres individus apportent les mêmes idées plus tard et elles se font valoir! C’est frustrant. En tant que femme, et étant une minorité visible ici au Québec, c’est un phénomène que j’ai vécu trop souvent, moi aussi.

Voici alors les suggestions que j’offre humblement à celles qui soulèvent cette problématique.

1- Je sais que vous savez toutes que les biais cachés sont appelés comme ça car les gens ne s’en rendent pas contre. Même si ceux qui semblent ignorer nos idées savent qu’ils ont un biais, ce n’est pas tout le monde qui s’intérresse à changer leur façon de faire, de parler, de penser…au contraire. Donc première suggestion: il faut absolument se rappeler qu’on peut seulement travailler sur sa propre réaction. Gardez votre sang-froid.

2- Soyez prête. Si vous êtes au courant de l’agenda de la rencontre, préparez le point clé que vous voulez surtout faire valoir. Préparez vous à l’articuler de façon claire et concise. Si votre point semble avoir été balayé trop rapidement, ramenez-le plus tard, de façon différente, en y incorporant d’autres arguments qui sont ressortis au fil de la discussion. 

3- Soyez prête (2ième partie): Vous pouvez sonder les participants d’une réunion avant la rencontre. En sachant quels points elles apporteront, vous pourriez les appuyer. Vous leur donnerez ainsi le goût de vous appuyer à leur tour! 

4- L’amplification fonctionne de façon incroyable. Voici un article utile:  https://www.vox.com/2016/9/14/12914370/white-house-obama-women-gender-bias-amplification

5- Parlez vers la fin de la rencontre.  Moi, j’ai tendance a vouloir faire ressortir mon point tout de suite au début de la rencontre, comme si les gens diraient, ‘Ça y est, la solution parfaite! La réunion est terminée!’ Mais non, ce n’est jamais arrivé. Ce qui arrive par contre c’est que le discours continu, et mon idée est oubliée. J’ai appris a attendre vers la fin de la rencontre pour ajouter mon point à ceux qui ont déjà été faits. Comme ça, en écoutant la discussion, je peux même améliorer mon argument en utilisant ce que les autres ont dit. 

6- S’il y a quelqu’un en particulier qui vous donne régulièrement le sentiment que vos points ne valent pas la peine, vaudrait bien lui en parler en privé! Je recommande le livre « How to Tell Anyone Anything » de Richard Gallagher pour préparer cette discussion.

Une bonne ressource pour celles qui sont souvent appelés à présenter ou à défendre leur point: The Well-Spoken Woman by C. Jahnke. De plus, DiliTrust a publié un document que j’ai trouvé motivateur à l’égard des femmes en haute direction: https://www.dilitrust.com/en_CA/blog/a-handbook-for-executive-women-in-the-boardroom/

Ce n’est pas toujours facile de se faire entendre en réunion! Mais ce n’est pas impossible. Il s’agit de se préparer, et de ne pas avoir peur de foncer.

N’hésitez pas à me lancer un coup de fil si vous voulez en discuter plus longuement, ou encore voir à la possibilité de vous faire accompagner pour arriver plus rapidement à vos ambitions!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s